Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA en Inde le 1er décembre 2016

Comme tous les ans, nous avons osé manifester notre combat dans les rues des villages où nous luttons contre le fléau qui est dans un déni total.

Une file indienne attend son ARV pour 15 jours seulement, faute de stocks disponibles !
Une file indienne attend son ARV pour 15 jours seulement, faute de stocks disponibles !

L’Inde et les instances internationales admettent 2.4 millions de personnes infectées pour une population de 1.300 millions, alors qu’il y a peu, un article du journal The Hindu disait que seulement 25 % recevaient la trithérapie ou ARV.

Après le défilé du 1er décembre, rassemblement devant l’hôpital.
Après le défilé du 1er décembre, rassemblement devant l’hôpital.

En tenant compte de ces chiffres, de ceux que nous connaissons par notre pratique du terrain depuis plus de dix ans, ce sont plus de 20 millions de personnes qui seraient infectées… dans un silence et un déni assourdissants.

Et il en est de même des dénis sur notre planète et ces silences nous arrangent bien.

J’ai gardé quelques restes de mai 1968 en France !
J’ai gardé quelques restes de mai 1968 en France !
Un patient épuisé par sa maladie SIDA dort sur un banc de l’hôpital...
Un patient épuisé par sa maladie SIDA dort sur un banc de l’hôpital…

Nous allons continuer la lutte, sachant très bien que nous ne changerons rien à la pandémie qui est niée comme tant d’autres, pendant que le monde se tait dans un silence fracassant.

La lutte est épuisante, inégale. Nous ne savons plus où chercher nos ressources, au sens propre comme au sens  figuré.

Un combat inégal et fou.

André Mâge

4 thoughts on “Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA en Inde le 1er décembre 2016

  1. En France les médias en ont un peu parlé.Ce qui m’a choqué dans un des reportages est que l’on a parlé de l’Afrique mais pas de l’Asie. Il faut dire que le reportage parlait de AIDS en Afrique !
    Merci à tous pour le travail que vous faites sur le terrain. Merci de tenir le coup malgré ce terrible déni. Bon courage à tous !

  2. Cher andre je suis fidelemenr ce que vous faites en INDE et je voudrais venir passer qqes jours ou vous vous battez contre ce fléau peut être courant janvier lots de mes congés.j espère que vous accepterez une recrue de 54 ans mais qui a 1energie d 1 mome de 20 ans. Cordialement . Maryse frenal 1 aveyronnaise de pure souche.

  3. courage tenez bon le roseau plie mais ne casse pas !et puis toute vie est sauvée est inestimable le bonjour à toute votre équipe